Maps.me, l’application GPS parfaite pour les cyclotouristes

RobinPratique7 Comments

Image

Maps.me est une application de carte gratuite et disponible sur  iOS et Android. Son principal avantage est de pouvoir s’utiliser totalement en hors-ligne.

Voici les fonctions qui seront détaillées par la suite

  1. Téléchargement des cartes
  2. Consultation des POI (points d’intérêt) 
  3. Mode de recherche
  4. Création d’un POI
  5. Itinéraire voiture/vélo
  6. Importation d’une trace .KML

Téléchargement des cartes

Pourquoi utiliser maps.me au lieu de google maps ou un autre service de cartes ?

Simplement parce que toutes les fonctions peuvent être utilisées hors-ligne ! Indispensable lors d’un voyage à vélo où l’on n’a pas tout le temps de connexion internet. Tellement indispensable que c’est l’application nº1 utilisée par les voyageurs du monde entier ! 

Image

Quand on ouvre l’application, on peut déjà consulter le monde en vue d’ensemble.

Image

Mais dès qu’on zoome suffisamment dans une région (dans l’exemple ici, en Suisse près du lac Léman), une fenêtre pop-up nous demande si on veut télécharger la région. Oui, pas besoin d’avoir des gigas de données de cartes inutiles ! On peut choisir les régions du monde qui vont nous servir.

Image

Un autre moyen de télécharger les cartes et de cliquer sur le dernier onglet en bas à droite de l’écran et de télécharger directement en cliquant dans la liste des cartes. Une fois cette étape effectuée, plus besoin d’internet !

Consultation des points d'intêrets

En voyage à vélo, la vie est simple mais il y a quand même des questions qu’on ne peut pas échapper. Où acheter de la nourriture ? Où manger ? Où dormir ? 

L’application maps.me permet de répondre facilement à toutes ces questions ! 

Image

Quand on navigue sur la carte et qu’on zoome suffisamment, de nombreuses icônes apparaissent sur la carte : des hôtels, auberges, restaurants, magasins et j’en passe !

La liste complète des points d’intérêts est disponible ici.

Parfait donc quand on se trouve dans une ville inconnue ou qu’on veut planifier l’endroit où dormir pour le soir même ! 

Image

Quand on clique sur un hôtel, on peut savoir sa gamme tarifaire et sa note booking.com. (Les notes se téléchargent avec les cartes.)

Image

Quand on clique sur un restaurant, on peut savoir s’il y a de la WiFi disponible et le type de cuisine.

Oui, la WiFi est peut-être aussi importante que le type de cuisine !

Mode recherche

Image

On peut simplement rechercher en cliquant sur la première icône en bas à gauche. On peut rechercher un nom de ville aussi bien qu'un nom d’un point d’intêret.

Les résultats sont classés par la distance où vous vous trouvez par rapport à ces points d'intérêts.

Image

Mieux encore, on peut choisir une catégorie et lister tous les points les plus proches de cette catégorie. Idéal pour la recherche d’un restaurant ou d’un hôtel. 

Création d'un point

Image

Pour ce faire, c’est très simple, il suffit de cliquer n’importe où sur la carte (sur un point déjà existant ou non) en maintenant appuyé son doigt jusqu’à ce qu’un cercle bleu apparaisse.

Ensuite, il suffit de cliquer sur Sauvegarder en bas à gauche de l’écran. 

Image

Pour consulter la liste des signets, il faut cliquer sur l’icône correspondante  dans la barre des signets.   

Image

On peut aussi modifier le signet.

Pour ce faire, il faut cliquer sur le point ajouté sur la carte

Image

Ensuite faire glisser l’écran du bas vers le haut et enfin cliquer sur Éditer le signet.

Image

Vous pouvez modifier la couleur du point, son nom et même rajouter une description si ça vous chante.

Itinéraire

Pour créer un itinéraire, on procède de la même manière que pour rajouter un point. On clique à l’endroit voulu en gardant le doigt appuyé en attendant que le cercle bleu apparaisse. Ensuite, on choisit l’option voulue : Depuis si c’est votre point de départ ou Destination si c’est votre point d’arrivée.

Si vous appuyez directement sur Destination, votre point de départ sera automatiquement attribué à votre emplacement actuel.

Une fois votre point choisi, il faut encore choisir le mode de transport utilisé. Dans l’ordre : voiture, à pieds, en transports en commun, à vélo, en taxi.

Nous choisirons uniquement voiture ou vélo dans notre utilisation. Quand on fait un choix, l’itinéraire prend quelques moments à se calculer (plus ou moins long selon votre téléphone). 

Image
Image

Il faut attendre que le calcul se fasse. On peut voir la progression en cercle sur l'icône du moyen de transport.

Image

En voiture, on obtient le tracé le plus court, mais sur les plus grandes routes, pas forcément adaptées pour le vélo. 

Image

Avec le vélo, on obtient un tracé souvent plus long et sinueux mais empruntant normalement les chemins les plus adaptés.

Dans notre exemple cependant, on comprend vite les limites de l’usage de l’option vélo. L’exemple utilisé est un calcul au Cambodge. Il n’y a qu’une route goudronnée qui convient parfaitement aux vélos mais qui est répertoriée comme une route principale.

L’algorithme utilisé essaye donc d’éviter ce grand axe (qui en réalité est une petite route). Le résultat obtenu est un chemin biscornu qui emprunte d’obscurs chemins de terre.

Il faut donc faire attention à utiliser la fonction vélo avec raison suivant les cas !

Cette fonction fonctionne presque parfaitement dans des régions plus développées où il y a souvent des autoroutes et plusieurs routes secondaires.

Image

On peut toujours essayer de “forcer” la route à prendre en ajoutant des points intermédiaires sur la route voulue.

Image

Pour ce faire, encore une fois, on clique sur l’écran à l’endroit voulu en maintenant le doigt appuyé puis on choisi l’option Ajouter un arrêt.

Le tracé est alors recalculé pour passer par le point intermédiaire ajouté.

Par contre, l’intérêt principal de la fonction vélo est l’apparition d’une courbe de dénivelé en bas de l’écran. 

On peut voir le temps total (inutile à mon goût) suivi de la distance et enfin de la différence entre l’altitude maximale et minimale du chemin planifié. Impossible donc de savoir l’altitude réelle mais en utilisant judicieusement les points de départ et d’arrivée, on peut savoir exactement combien de mètres il va falloir gravir avant d’atteindre le col.

Image

Ici, entre Siem Reap et Battambang, on voit que le tracé fait 235 km avec 20m entre le point d’altitude minimal et maximal, donc…en résumé c’est plat !

Importation d'une trace

Une option géniale et qui est très utile si l’on veut choisir de suivre un tracé existant, c’est de pouvoir importer les fichiers de trace .kml !

Voici un exemple pour importer une trace qui provient de l’app Cyclemeter (qui est l’app de compteur à vélo la plus complète sur le marché)

Image

Dans l'app Cyclemeter, je choisis l’option d’export .KML qui est à ce jour l’unique extension lisible par maps.me pour les traces.

Image

Sur iOS, on peut alors importer dans maps.me

Une  méthode plus universelle pour importer le fichier est de s’envoyer un mail à soi-même avec le fichier .KML en pièce jointe puis de l'ouvrir depuis le téléphone avec maps.me

Image

On pourra alors copier le fichier .kml dans les signets de maps.me.

Si tout va bien, une fenêtre pop-up vous indiquera qu'il y a eu un chargement des signets. 

Image

On peut choisir d’afficher ou non la trace en sélectionnant la trace dans la liste de signets et de déselectioner l’option “Visible”.

Dans l'exemple, les signets "mes endroits" ne sont pas visibles sur la carte, pratique quand on commence à accumuler plein de traces dans tous les sens.

Image

Youpi, voilà une jolie trace à suivre ou à contempler ! 

Problèmes et limites d'utilisation

Même si le titre semble donner un avis sans compromis sur la question, maps.me a quand même moyen de largement s’améliorer sur certains points.

  • Représentation du dénivelé - Pour le moment, c’est simple, mais également trop basique. Impossible de savoir par exemple l’altitude de départ et d’arrivée de l'itinéraire calculé. Il serait intéressant aussi d’avoir l’altitude min et max de l’itinéraire calculé. Pourquoi pas même un mode plein écran avec le dénivelé qu'un puisse zoomer.
  • Calcul de l’itinéraire vélo - Avant de critiquer, chapeau bas pour la vitesse de calcul et la longueur des itinéraires qu’on peut calculer. De versions en versions, on voit clairement une amélioration. Par contre, c’est toujours le même soucis…à défaut de pouvoir paramétrer le calcul, on se retrouve souvent sur des détours sur des chemins de terres obscurs au lieu de prendre une route sûrement plus principale mais tout à fait possible à vélo. C’est là tout le problème d’un itinéraire vélo… Certaines personnes ne jurent que par les petits chemins perdus et certains sont presque prêt à prendre l’autoroute… Des options mettraient tout le monde d’accord ! 

  • Détail des cartes - Dans certaines parties du monde, comme par exemple au Vietnam, les routes ne sont pas suffisamment détaillées. Un jour, par exemple, nous avons même traversé une ville "fantôme" de plusieurs dizaines de milliers d'habitants qui n'existait tout simplement pas sur l'application !
Auteur

Robin

Passionné par le vélo et l'aventure, amoureux de la nature et de la technologie.

7 Comments on “Maps.me, l’application GPS parfaite pour les cyclotouristes”

  1. Super explication de l’appli Maps.me. Merci c’est ce que je cherchais pour préparer ma longue rando sur le GR10!

  2. salut, merci pour cet article fort utile. Une fois une trace existante téléchargé en signet, sais-tu comment activer le guidage gps pour suivre cette trace ?
    Merci à bientôt,
    Christophe

    1. Salut Christophe,
      Ce n’est malheureusement pas possible de suivre une trace avec un guidage avec maps.me. Par contre, il y a bien un mode de guidage pas-à-pas que je n’ai pas présenté ici. Il suffit de créer un itinéraire et de cliquer sur démarrer.
      A bientôt,
      Robin

  3. bonjour, pourriez vous me dire à quoi sert le feu tricolore en haut à gauche du smartphone ou de l’iphone. d’avance je vous remercie

    1. Bonjour Hervé,
      Le feu tricolore permet d’activer ou désactiver les informations sur la densité de trafic en temps réel. Cette fonction utilise de la donnée mais de manière limitée (1 MB/h).

  4. Bonjour J’ai téléchargé Mapsme sur mon samsung A3 2017 il y a un mois , et je n’ai pas la fenêtre indiquant le dénivelé lorsque je lance un itinéraire , et en comparant par rapport à d’autres utilisateurs de Mapsme , cela me donne un temps de parcours plus court ( le temps paraissant cohérant sur un terrain plat , pas avec les dénivelés rencontrés sur le GR20 ) . Y-a t’il une fonction à activer , différentes versions de Mapsme ? Merci pour vos réponses Raphaël

    1. Bonjour,
      Est-ce que vous avez bien sélectionné l’itinéraire à vélo ou à pieds ? La fonction de dénivelé fonctionne uniquement lorsque l’on choisit ces modes. Si oui et si vous avez téléchargé l’app il y a un mois, cela doit être la dernière version ou presque donc je ne vois pas ce qui peut poser problème…

      Autre chose possible, je me souviens qu’il y a quelques mois, avant les dernières mises à jour, on ne pouvait pas voir le dénivelé sur des parcours trop longs. Peut-être est-ce votre cas ? – De plus, suivant les téléphones, le temps de calcul peut être très long !

      Concernant le temps de parcours, j’ai aussi eu quelques résultats étranges mais je ne m’y suis jamais attardé car je n’utilise pas cette information à vélo. Je ne sais pas quel algorithme l’application utilise et si cela prend bien en compte le dénivelé du parcours.

Laisser un commentaire